Ils nous inspirent…

Pourquoi artwaï ? L’initiative sur l’accessibilité du Web ou Web Accessibility Initiative (WAI) fut lancée en 1997. L’idée de standardiser les sites Internet n’est-elle alors pas nuisible à la créativité, à l’esthétique de sites marqués du sceau de l’ARTiste ? Un certains nombre d’exemples prouvent le contraire…

La séparation du fond de la forme

Loin de restreindre les possibilités ergonomiques des sites Internet, la conception des sites dans le respects des standards c’est à dire de la séparation du fond (les données) de la forme (les styles) lève toute limite quant à l’innovation graphique. Un exemple : visitez ce jardin zen, vous constaterez la possibilité d’afficher une même page avec plusieurs de styles différents.

La page garde toujours le même code (Html ou xHtml), seule la référence aux styles diffère. La ligne graphique d’un site peut-être ainsi entièrement externalisée du code des pages. Refondre un site de manière classique en revenant dans toutes les pages devient obsolète puisque beaucoup plus laborieux que modifier une seule feuille de style (CSS).

Le site CSS ZEN GARDEN cité propose ainsi près de 1000 looks différents pour la même page afin de démontrer l’intérêt de l’utilisation d’une telle technique.

Bien sur cela veut dire aussi :

  • légèreté et simplicité du code,
  • portabilité d’un navigateur à l’autre
  • et pérennité du code.

La séparation de l’interactivité du contenu

De la même manière qu’il est possible de séparer la présentation du contenu, il est possible de séparer le code gérant des effets ergonomiques (Javascript) du contenu. Ainsi la page reste accessible avec un navigateur ne supportant pas un tel code; cela comprend les anciens navigateurs, les navigateurs textuels et les navigateurs excluant javascript pour raison de sécurité. Les avantages induits sont énormes car cette technique permet de développer des fonctionnalités ergonomiques indépendamment de pages auxquelles elles s’appliquent. Bref si vous désirez en savoir plus, nous vous conseillons la lecture de Séparer le comportement de la structure de Peter-Paul Koch traduit sur Pompage.net.

Pour voir quelques exemples de tel code vous pouvez parcourir le site frequency-decoder.com où l’on trouve notamment un calendrier, un tableau avec tri et une liste de sélection plus intuitive. Tous ces exemples restent fonctionnels avec ou sans Javascript dans votre navigateur !
Vous pouvez aussi consulter l’excellent (mais plus technique) A List Apart qui regorge de subtilités de la sorte.

La référence !

Ces démonstrations illustrent les recommandations du W3C, le World Wide Web Consortium reconnu internationalement aussi bien par des universités que de grandes entreprises (Adobe Systems Inc., Apple Computer, Inc., Canon, Inc., CERN, Creative Commons, ERICSSON, France Telecom, Google, …).

Le W3C est à l’origine de l’initiative sur l’acessibilité du Web ou Web Accessibility Initiative (WAI).

Et artwaï ?

Le choix d’artwaï est d’être conforme et beau. Nous voulons défendre ces techniques, ces standards et ces concepts dont nous nous inspirons au quotidien pour fournir à nos interlocuteurs la meilleure réponse à leurs problématiques.